Spécialisée dans la construction de piscine, la SARL MPA vous propose ses conseils.

Faites appel à MPA pour la construction de votre piscine en Haute-Garonne et sur Saint-Gaudens, Cazère, Carbonnes, Luchon (31), Tarbes, Lannemezan, Bagnères-de-Bigorre (65) et Auch, Masseubes (32). Véritable outil de détente et de plaisir, une piscine est pour vous un moyen d'allier chez vous bien-être et convivialité en famille.

MPA vous propose son expérience et son sérieux pour la construction, mais aussi pour l'installation d'accessoires pour votre piscine :

  • Bâche : outre son rôle de protection primordial de l'eau, une bâche vous permettra également d'en limiter l'évaporation la nuit et de préserver sa température
  • Aspirateur : pour effectuer le nettoyage des impuretés du fond de votre piscine, des parois du bassin et même de la ligne d'eau
  • Alarme : complément de vigilance indispensable, l'alarme volumétrique ou détecteur de chute permet de détecter la chute d'un corps et sécurise vos moments de loisirs avec les enfants
  • Chauffage solaire : profitez d'une énergie naturelle gratuite pour chauffer votre piscine, choisissez le chauffage solaire
  • Etc

Quelque soit votre projet, nous vous conseillerons au mieux en fonction de votre budget pour réaliser la piscine la mieux adaptée selon son emplacement et selon vos attentes.

Les conseils MPA :

HIVERNAGE DE LA PISCINE

COMMENT HIVERNER VOTRE PISCINE SANS SOUCIS ?

1. Hivernage de la piscine

Lorsque l'hiver approche et que les équipements de votre piscine risquent de subir des dégâts à cause du gel, il est conseillé de mettre votre piscine en « hivernage ».

Il est conseillé de faire cet hivernage lorsque la température de l'eau avoisine les 12°.

Deux méthodes s'affrontent :

  • Un hivernage total
  • Un hivernage actif

Hivernage total :

Il s'agit d'un arrêt total de la filtration, d'une purge complète des équipements et canalisations par abaissement du niveau de l'eau et d'un traitement-choc de l'eau pour passer l'hiver. Une bâche d'hivernage protégeant la piscine des impuretés extérieures doit être installée pour retrouver une eau propre au printemps

Action 1

Nettoyer la piscine, faire un contre lavage du filtre, ajuster le pH entre 7 et 7,4 et faire une chloration-choc. Cette action peut être faite un ou deux jours avant l'action 2. Nettoyer la ligne d'eau avec le gel.

Action 2

Abaisser le niveau d'eau entre 10 et 15 cm en dessous des buses de refoulements et skimmer. Ne pas vider la piscine au-delà. Ne jamais laisser une piscine équipée de liner sans eau, car les eaux d'infiltration passeraient sous votre liner et il serait impossible de la faire partir sans couper le liner... De même, pour une piscine en coque polyester, votre piscine serait surélevée par les eaux d'infiltrations, et des dégâts graves pourraient se produire sur les canalisations, skimmer, plages.

Purger les canalisations, purger la pompe en dévissant le bouchon de purge, vidanger le filtre en dévissant aussi le bouchon de purge. Tous vos équipements doivent être vidés de leur eau, pour éviter toute détérioration liée au gel éventuel. Les côtelettes des filtres à diatomées doivent être nettoyées. Ne pas utiliser de jet fort pour ce type de nettoyage.

Action 3

Verser le produit d'hivernage en le répartissant tout autour de la piscine. Boucher avec les bouchons adéquats les buses de refoulement et prises balai.

Fermer les orifices des skimmers avec les dispositifs « gizzmos » qui absorbent la poussée de la glace.

Installer votre bâche d'hivernage.

Hivernage Actif :

Le système de filtration n'est pas arrêté, il est piloté par un coffret hors gel manuel ou coffret hors gel électronique qui met en marche la pompe lorsque l'eau atteint une température inférieure à 4°C (température réglable). Une eau en mouvement ne gèle pas. L'action 1 de l'hivernage total est aussi à faire. Il suffit ensuite de positionner votre bâche d'hivernage pour protéger votre piscine des impuretés extérieures pendant l'hiver. Cette solution permet un redémarrage rapide dès le printemps.

2. RECOMMANDATIONS IMPORTANTES POUR L'HIVERNAGE

Une fois la saison de baignade terminée, il est nécessaire de protéger l’installation jusqu’à la saison suivante. Cette mise en hivernage consiste en plusieurs opérations destinées à faciliter la remise en service lors de la saison suivante. De plus, une mise en hivernage correctement effectuée permet d’allonger la durée de vie de l’installation et des appareils.

Ne jamais vider totalement la piscine pendant la période d’hivernage, surtout dans les régions où l’hiver est rigoureux. L’eau de la piscine agit comme un stabilisateur des pressions qui agissent sur les parois et le fond du bassin. De plus, l’eau joue le rôle d’isolant thermique, ce qui évite les contractions de terrain en période de gel.

Nettoyer la piscine correctement, en frottant les parois et à l’aide de robots nettoyeurs.

Effectuer une chloration-choc à l’aide, par exemple de granulés de dichlorure, dans une concentration de 15 g par m3 d’eau. Ensuite, rectifier le pH entre 7,2 et 7,6 et laisser tourner la filtration.

Le lendemain, ajouter le produit d’hivernage (5 litres par 100 m3 d’eau) et laisser tourner le filtre durant 8 heures environ, afin que le produit se mélange correctement à l’eau. Il est important de rajouter du produit d’hivernage au milieu de la période hivernale.

Vider et protéger les bouches des skimmers. Cela permet de les protéger de la pression exercée par la glace, en cas de gel, et d’éviter l’introduction de feuilles, de saleté, de petits animaux et de la pluie.

Vérifier l’état des pièces à sceller et des joints d’étanchéité, si nécessaire.

Placer les flotteurs d’hivernage afin de protéger les parois de la piscine des éventuels dégâts causés par le gel. Ne pas utiliser de bois ou de matériau qui pourraient salir la piscine en se désagrégeant.

Pour les filtres à sable, il est recommandé d’effectuer un contre-lavage afin d’éviter un colmatage du sable. Pour les filtres à diatomées, il faut effectuer un contre-lavage, éliminer les diatomées encrassées, ouvrir le filtre, nettoyer les éléments filtrants internes avec un détergent, remplacer les pièces endommagées et laisser le filtre ouvert.

Pour les filtres à cartouches, il faut retirer les cartouches et les nettoyer à l’eau, et ensuite vérifier leur bon état de fonctionnement.

Débrancher la prise de courant de la pompe de recirculation et retirer le panier du préfiltre. Vider le filtre et le nettoyer à l’eau. Ensuite, vider l’eau contenue dans la pompe à l’aide de vanne de vidange et des tuyauteries. Vérifier le mécanisme de la pompe, graisser la pompe et la stocker à l’abri de l’humidité.

Si l’installation est équipée de pompes doseuses, il faut les vider et nettoyer les circuits à l’eau jusqu’à ce que tout le circuit soit propre.

Les produits chimiques doivent être stockés à l’abri de l’humidité. Renfermer soigneusement les emballages et éviter que les produits entrent en contact.

Si des appareils de régulation et de contrôle sont utilisés, il est recommandé de retirer les électrodes et de les stocker en laissant tremper les extrémités des capteurs dans une solution électrolytique de chlorure de potassium de concentration molaire 3. Débrancher la centrale de commande et vider l’eau du circuit. Boucher les orifices de la chambre d’analyse pour éviter qu’elle ne s’encrasse.

Pour les électrolyseurs au sel, démonter la cellule et nettoyer l’électrode avec une solution acide, selon les préconisations du fabricant. Conserver la cellule à l’abri de l’humidité.

Si possible, démonter et nettoyer les accessoires (échelles, plongeoirs, etc.) et les stocker à l’abri de l’humidité. Sinon, nettoyer soigneusement ces accessoires avec des produits prévus à cet effet.

Couvrir la piscine avec une couverture manuelle ou automatique pour éviter les dépôts de feuilles, d’impuretés, etc. Ces couvertures sont également des éléments de sécurité qui empêchent les enfants et les animaux de tomber dans la piscine.

3. RECOMMANDATIONS POUR L'HIVERNAGE ACTIF

Les recommandations suivantes sont valables pour les installations où le système de filtration peut être mis en marche de manière plus ou moins régulière (hebdomadaire, bimensuelle ou mensuelle). 

Placer un flotteur pour éviter les pressions sur les parois en cas de gel. Il est possible d’utiliser un doseur flottant, comme le modèle Inverlong d’AstralPool qui contient les produits chimiques nécessaires pour conserver l’eau de la piscine dans de bonnes conditions pendant l’hivernage.

Garder le système de filtration (préfiltre, filtre et skimmers) en parfait état de fonctionnement.

Stocker les produits chimiques à l’abri de l’humidité.

Programmer la minuterie de la pompe de filtration pour qu’elle fonctionne quelques heures par jour (2 heures). Ne pas effectuer cette opération si l’eau de la piscine est gelée.

Vérifier et remplacer les tablettes de produit chimique une fois par mois.

4. RECOMMANDATIONS POUR L'HIVERNAGE DES PISCINES

Pour les piscines hors-sol ou saisonnières, il est conseillé de démonter la structure et de sécher correctement les différents éléments avant de les stocker à l’abri de l’humidité.

Démonter le système de filtration, vider la pompe, vérifier son état et la stocker à l’abri de l’humidité. Effectuer un contre-lavage du filtre et le stocker à l’abri de l’humidité. Il est impératif de stocker les appareils à l’abri des intempéries et du soleil afin de leur garantir une longue durée de vie.

5. HIVERNAGE DES ROBOTS

Ne jamais entreposer un robot hydraulique dans un endroit où il serait exposé aux rayons directs du soleil.

Pour le ranger pendant l’hiver, vider toute l’eau (les dégâts provoqués par le gel ne sont jamais couverts par la garantie). Enlever le raccord universel de la paroi de la piscine en y fixant la connexion rapide et tourner tout en tirant. Dans certains cas, il sera nécessaire d'utiliser l’outil de déconnexion du raccord mural universel (UWF) (référence 10-102-00).

6. POURQUOI ET COMMENT HIVERNER VOTRE POMPE A CHALEUR

Pourquoi hiverner une pompe à chaleur « piscine » ?

Raison majeure : RISQUE DE GEL. En effet, la vidange de l’échangeur (ou condenseur) est obligatoire pour éviter toute formation de glace qui pourrait faire « éclater » la cuve en polyamide.

Comment hiverner une pompe à chaleur « piscine » ?

Arrêter la régulation.

Fermer les vannes entrée et sortie d’eau (V2 et V3) du by-pass.

Dévisser les 2 raccords « entrée et sortie eau » sur la pompe à chaleur. Laisser couler l’eau.

Possibilité d’utiliser une housse spécifique pour couvrir la pompe à chaleur. Revisser les 2 raccords d’un tour pour éviter toute intrusion de corps étrangers.

REMISE EN ETAT DE LA PISCINE

1. LE BASSIN DE LA PISCINE

Introduction à la remise en état de la piscine au début du printemps

Cette opération doit être effectuée en début de saison. Son objectif est de garantir que tous les éléments de l’installation soient en parfait état de fonctionnement pour pouvoir profiter de la piscine toute la saison.

Il est recommandé de commencer ces opérations au début du printemps, afin de disposer de suffisamment de temps au cas où il faudrait résoudre des petits problèmes nécessitant l'intervention de professionnels de la piscine.

Couverture d’hivernage

Si une couverture d’hivernage a été utilisée, il convient de la retirer et de la nettoyer à l’eau claire. Ensuite, il faut l'étendre sur le sol afin qu'elle sèche correctement.

La couverture peut encore être utilisée jusqu’au début de la saison de baignade, afin d'éviter que l’eau ne se salisse excessivement. Durant la saison, utiliser une couverture d’été.

Nettoyer la plage de la piscine

Pour le nettoyage de la plage de la piscine, utiliser un aspirateur ou un nettoyeur à haute pression. Vérifier l’état des bouches de refoulement et des différentes pièces à sceller du bassin.

Skimmers

Vérifier l’état des skimmers, nettoyer les paniers et vérifier leur état général. Remplacer les éventuelles pièces endommagées. Nettoyer les goulottes de débordement et les caillebotis à l’aide d’un nettoyeur à haute pression (pour les piscines à débordement).

Projecteurs

Si la piscine est équipée de projecteurs immergés, vérifier le fonctionnement et l’état des projecteurs et des boîtiers électriques.

Bondes de fond

Vérifier l’état des bondes de fond. Vérifier également qu’aucun dépôt de saleté n’obstrue le conduit.

Nettoyer les parois du bassin

Vidage de la piscine

Il peut parfois être nécessaire de vider la piscine pour effectuer un nettoyage complet et intégral du bassin. En tout état de cause, éviter d’effectuer ces opérations durant les heures d'ensoleillement et veiller à toujours garder les parois humides. Avant de commencer le nettoyage, il est important d’utiliser du matériel et des produits adaptés au type de matériau utilisé pour le revêtement de la piscine.

Nettoyer le fond de la piscine

Pour le nettoyage du fond de la piscine, il est recommandé d'utiliser un nettoyeur de fond manuel et de laisser de côté les robots et les appareils automatiques, qui seront utilisés lors des travaux de finition. Il est bien évident que pour le nettoyage du fond, il est nécessaire qu’il y ait une quantité d’eau minimale dans le bassin, d’une profondeur de 40 cm environ.

Plongeoirs et échelles

Terminer cette inspection en vérifiant l'état des plongeoirs et échelles. Nettoyer et réparer ces accessoires. Il existe des produits spécifiques pour nettoyer et faire briller l'acier inoxydable.

2. Le local technique

Introduction

C’est le centre nerveux de la piscine, car tous les appareils de traitement physique et chimique de l'eau y sont rassemblés.

La première étape consiste à ranger tout le désordre et à nettoyer la saleté accumulée pendant l'hivernage. Le travail n'en sera que plus agréable ensuite.

La pompe

Réinstaller la pompe (si elle a été démontée pour l’hivernage) et vérifier le préfiltre. Vérifier l’absence d’éventuelles fissures sur le préfiltre, et de rouille, s’il s’agit d’un préfiltre métallique. Vérifier l’état de la vanne de vidange. Vérifier également que le moteur tourne correctement, à l’aide un tournevis inséré à travers le ventilateur arrière, ou en faisant tourner l'axe de la pompe (dans les cas où c’est possible).   Vérifier que le joint et le couvercle du préfiltre sont parfaitement positionnés et que les branchements sont correctement serrés. Vérifier également que les robinets de fermeture fonctionnent correctement. Vérifier l’état des branchements électriques et du branchement au boîtier de commande.   Il est important que les branchements soient bien serrés afin d'éviter les faux contacts. Il est important d’examiner sérieusement tout éventuel dysfonctionnement : des traces de calcaire peuvent par exemple indiquer qu’il existe des fuites d’eau ; dans ce cas, il est impératif de procéder à une révision interne de l'appareil.  

Le filtre

Ouvrir le filtre et inspecter l’intérieur. Si le sable forme une masse compacte et qu’il y a des traces de calcaires à l’intérieur du filtre, il faut le nettoyer en utilisant des produits chimiques adaptés, comme ceux de la gamme Filnet d'AstralPool. Dans ce cas, il est nécessaire de vider l'eau du filtre à l’aide de la vanne de vidange et d'ajouter de l'eau propre et un produit chimique jusqu'à ce que le sable soit recouvert. Laisser agir le produit durant 4 heures environ, avec le couvercle ouvert. Ensuite, refermer correctement le filtre et procéder au lavage du filtre.

Pour les filtres à cartouches, vérifier l’état des cartouches et les nettoyer à l’eau si nécessaire. Pour les filtres à diatomées, une fois que l’intérieur du filtre a été nettoyé, placer une nouvelle charge filtrante.

Vérifier les branchements des filtres et les resserrer si nécessaire. Vérifier également que la vanne multivoies fonctionne correctement.

3. Nettoyage du circuit interne

Pour les systèmes qui permettent de fonctionner en circuit fermé, c’est-à-dire en faisant passer l’eau uniquement par la tuyauterie, sans passer par le filtre, il est conseillé d'effecteur un nettoyage du circuit, ainsi qu'un traitement anticalcaire et anti-algues.

Pour cela, il est impératif de remplir la piscine avec la quantité d'eau minimale nécessaire au bon fonctionnement du système de recirculation. Ajouter un produit anticalcaire et désinfectant à l’eau de la piscine et mettre en marche la recirculation pendant au moins 30 minutes. Ensuite, vider le liquide dans le déversoir.

Remplissage du bassin

Dans une piscine, même si la mise en hivernage a été effectuée correctement, il est nécessaire de remettre l’eau en condition pour la nouvelle saison. En premier lieu, il faut remplir le bassin de la piscine avec de la nouvelle eau, jusqu'au niveau nécessaire pour que le système de recirculation puisse fonctionner correctement.

Pendant le remplissage de la piscine, qui peut prendre plusieurs jours, il est conseillé de verser du dichlore en granulés ou des pastilles à dissolution rapide pendant l'opération afin d'éviter que l'état de l’eau ne se détériore.

Chloration-choc

Une fois la piscine remplie, il faut effectuer une chloration-choc pour éliminer tous les germes et les impuretés présentes dans l'eau à l'aide d'une forte dose de désinfectant, jusqu’à atteindre une concentration de chlore résiduel de 5 ppm au minimum. Ce type de traitement chimique de l’eau est également utilisé pour détruire les chloramines. Il peut être complété par un traitement à base d’algicides pour éviter la prolifération d'algues.

Contrôle du pH de l'eau

En plus d’une désinfection correcte de l’eau, il est nécessaire de contrôler  le ph de  l'eau avec un testeur de ph et de le corriger (taux d'acidité) en utilisant les régulateurs de pH prévus à cet effet.

Floculation

Le dosage de floculant est également un facteur important. La floculation va permettre de clarifier l'eau de la piscine et d’améliorer le rendement de la filtration. Le floculant peut être dosé sous forme de cartouches par le skimmer ou par une pompe de dosage avant la filtration au sable (ne pas utiliser avec des filtres à cartouches ni avec des filtres à diatomées).  

4. Remise en condition de l'eau

Remplissage du bassin

Dans une piscine, même si la mise en hivernage a été effectuée correctement, il est nécessaire de remettre l’eau en condition pour la nouvelle saison. En premier lieu, il faut remplir le bassin de la piscine avec de la nouvelle eau, jusqu'au niveau nécessaire pour que le système de recirculation puisse fonctionner correctement.

Pendant le remplissage de la piscine, qui peut prendre plusieurs jours, il est conseillé de verser du dichlore en granulés ou des pastilles à dissolution rapide pendant l'opération afin d'éviter que l'état de l’eau ne se détériore.  

Chloration-choc

Une fois la piscine remplie, il faut effectuer une chloration-choc pour éliminer tous les germes et les impuretés présentes dans l'eau à l'aide d'une forte dose de désinfectant, jusqu’à atteindre une concentration de chlore résiduel de 5 ppm au minimum. Ce type de traitement chimique de l’eau est également utilisé pour détruire les chloramines. Il peut être complété par un traitement à base d’algicides pour éviter la prolifération d'algues.

Contrôle du pH de l'eau

En plus d’une désinfection correcte de l’eau, il est nécessaire de contrôler  le ph de  l'eau avec un testeur de ph et de le corriger (taux d'acidité) en utilisant les régulateurs de pH prévus à cet effet.

Floculation

Le dosage de floculant est également un facteur important. La floculation va permettre de clarifier l'eau de la piscine et d’améliorer le rendement de la filtration. Le floculant peut être dosé sous forme de cartouches par le skimmer ou par une pompe de dosage avant la filtration au sable (ne pas utiliser avec des filtres à cartouches ni avec des filtres à diatomées).

5. Autres appareils

Electrolyseur au sel

Si la piscine est équipée d’un électrolyseur au sel, il est recommandé de mettre en place la cellule et d'effectuer un nettoyage des électrodes, si nécessaire. Dans ce cas, il faut utiliser les dilutions d’acide conformément aux instructions du fabricant. Il est également important de s'assurer que la concentration en sel de la piscine permette un fonctionnement correct de l'électrolyseur (voir instructions du fabricant). Pour cela, il est possible d'utiliser le kit d'analyse de salinité.

Appareils de régulation et de contrôle

Les appareils de régulation et de contrôle doivent également faire l'objet d'une attention particulière. Leur bon état de fonctionnement garantit une excellente qualité d’eau pendant la saison de baignade, mais il est nécessaire d’effectuer un bon entretien et une mise en marche correcte des appareils. Il est important de vérifier l’état du préfiltre et de le remplacer s'il est encrassé. La chambre d’analyse doit être propre et il est conseillé de remplacer les électrodes une fois par saison. En tout état de cause, il faut vérifier que l’étalonnage est correct et que les lectures sont fiables et stables au cours des premiers jours. Pour ces appareils, il est impératif de respecter la marche à suivre dans leurs manuels respectifs.

CONSEILS POUR ECONOMISER L'EAU DE PISCINE

Fuites

La qualité de la construction d'une piscine est essentielle : une fuite qui laisse échapper une goutte d’eau par seconde représentera un gaspillage de 8 m³, soit 8 000 litres par an. Il est par conséquent fondamental d’inspecter l’installation et de détecter les éventuelles fuites pour les réparer immédiatement. Une installation correcte du circuit hydraulique est primordiale pour éviter les pertes d’eau dues à des problèmes de raccordement entre des accessoires mal installés.

Vidage du bassin à proscrire

Les piscines devraient uniquement être remplies une seule fois et ne jamais être vidées. Il est impératif de conserver l’eau dans de bonnes conditions d’hygiène tout au long de l’année, non seulement pour éviter de perdre un volume d’eau trop important, mais aussi pour garantir l’intégrité de la structure du bassin de la piscine. L’eau permet en effet d’atténuer les différences de température et d’éviter les éventuelles fissures du bassin à cause de la dilatation.

Couverture

Utiliser une couverture, qu’elle soit automatique (de type volet roulant) ou manuelle (bâche).

Avantage 1 : diminution de 70 % des pertes d’eau par évaporation.

Exemple avec une piscine de 40 m³ :

  • Évaporation sans couverture : 24 m³ = 24 000 litres/an
  • Évaporation avec couverture : 7 m³ = 7 000 litres/an

Avantage 2 : sécurité accrue pour les enfants

Avantage 3 : les couvertures facilitent le nettoyage de la piscine et contribuent à diminuer la consommation de produits chimiques.

Lavage des filtres (contre-lavage), le strict nécessaire

Nous vous conseillons de réduire le lavage du filtre à deux minutes (lavage + 30 s de rinçage). Nous recommandons aussi une solution plus technologique : ajouter une vanne automatique avec des durées prédéterminées. Utiliser des appareils qui permettent d’économiser l’eau servant à la filtration.

Utilisation du préfiltre multicyclone de waterco qui s'intercale entre la pompe et le filtre pour récupérer les saletés et ne rejette que 30 litres d'eau  lorsqu'il est sale. Econnomie d'eau, contre lavage moins fréquents.

Réutiliser l’eau de lavage du filtre à d’autres fins, en la stockant dans une citerne.

Douche de jardin

Equiper la douche d’un bouton-poussoir (arrêt automatique).

Piscines intérieures climatisées

Réutiliser l’eau de condensation des appareils de climatisation en la redirigeant directement vers la piscine, ou la réutiliser autrement.

Eau de pluie

Installer une citerne. Cette eau peut être utilisée directement pour arroser, pour remplir la piscine, etc.

ENTRETIEN COURANT DE LA PISCINE

1. QUANTITE DIATOMEE OU DIATOMITE

Un filtre à diatomées necessite de la diatomée (D.E ou diatomite) pour une filtration et un fonctionnement autonome. Les éléments filtrant ou cotelette de votre filtre doivent

être enduits d'une précouche afin de protéger leur surface et offrir la filtration la plus efficace. Voyez le tableau 2 pour connaître la quantité adéquate à utiliser dans votre filtre. Nous vous recommandons d'utiliser une D.E vendue et prévue pour l'usage des piscines et spas. Les particules de ces types de D.E. ont une taille moyenne de 34 microns, idéal pour de nombreuses applications.

Les filtres sont mentionnés avec leur quantité appropriée de diatomite pour appliquer la précouche sur les éléments filtrants. Un godet de "0,45 kg" rempli de diatomite correspond à "0,23 kg" de poudre à diatomées. N'écrasez pas et ne comprimez pas la diatomite dans le godet.

Mélangez la quantité requise de diatomite avec suffisamment d'eau dans un seau pour obtenir un mélange clair et laiteux.

Suivez les instructions pour APPLIQUER LA PRECOUCHE SUR LES ELEMENTS FILTRANTS et introduire le mélange de diatomite dans le filtre en versant doucement le seau dans les skimmers.

Quantité diatomée

Type de filtre

Surface de filtration

Poids de diatomée

Nombre de Godet (0,45 kg)

Modèle 24

1,86 m²

1,9 kg

4

Modèle 36

2,8 m²

2,75 Kg

6

Modèle 48

4,1 m²

3,5 kg

8

Modèle 64

5,57 m²

4,5 kg

18

2. OPERATIONS QUOTIDIENNES

Introduction

Une fois que la piscine est en fonctionnement, que tous les systèmes et appareils fonctionnent correctement, que l’eau est cristalline et sûre pour les baigneurs, il ne reste plus qu’à expédier la formalité la plus facile, et celle qui est le plus souvent oubliée aussi : l’entretien.

Opérations à effectuer quotidiennement

Retirer les feuilles, insectes et autres particules en suspension dans l’eau, à l’aide de l’épuisette de fond et de surface.Analyser les valeurs du pH de l’eau grâce à un analyseur. Si nécessaire, corriger le pH pour qu’il soit situé entre 7,2 et 7,6. Si un système de contrôle et de régulation automatique est utilisé, il faut le configurer pour qu’il maintienne ce niveau.

Analyser les taux de chlore résiduel libre et les rectifier pour qu’ils se situent entre 0,5 ppm et 2 ppm. Si des doseurs de produits sont utilisés, il faut les configurer pour qu’ils maintiennent ces niveaux de désinfectant. Si c’est un autre type de désinfectant qui est utilisé, vérifier que les niveaux sont corrects, conformément au tableau suivant.

Chlore résiduel libre

0,5 – 2 ppm

Oxygène actif (granulés)

5 – 8 ppm (1 h après l’ajout)

Oxygène actif (liquide)

2 ppm

Brome

1 – 3 ppm

Valeurs de concentration de référence pour les désinfectants de l'eau de piscine.

3. OPERATIONS HEBDOMADAIRES

Introduction

Une fois que la piscine est en fonctionnement, que tous les systèmes et appareils fonctionnent correctement, que l’eau est cristalline et sûre pour les baigneurs, il ne reste plus qu’à expédier la formalité la plus facile, et celle qui est le plus souvent oubliée aussi : l’entretien.

Opérations à effectuer chaque semaine

Inspecter les bondes de fond, les paniers des skimmers et le déversoir. Nettoyer ces éléments, si nécessaire, afin d’améliorer la collecte de l’eau du bassin.

Nettoyer régulièrement le préfiltre de la pompe afin d'éviter qu’il ne s'encrasse et que le rendement de la pompe ne diminue.

Vérifier la pression du filtre et effectuer un lavage du sable. De manière générale, lorsque la pression indiquée par le manomètre du filtre est supérieure à 1,5 bar (maximum), il est conseillé d'effectuer un lavage du filtre. Cette opération est fondamentale pour conserver la masse filtrante dans de bonnes conditions et obtenir un rendement élevé au niveau de la filtration.

Brosser les parois de la piscine et nettoyer le fond grâce aux robots de nettoyage manuels ou automatiques (voir section 10).

Ajouter une dose de produit anti-algues, lorsque c’est nécessaire.

Remettre des galets de trichlore dans les skimmers ou dans les doseurs de produit désinfectant.

Vérifier les niveaux des régulateurs de pH, de désinfectant et de floculant si des doseurs automatiques de produits chimiques sont utilisés. Remettre du produit lorsque c’est nécessaire.

4. COLMATER UNE PETITE FUITE D'EAU EN PISCINE

Conseils d'utilisation

1. Débrancher la pompe. Retirer tout appareil nettoyeur automatique du bassin.

2. Passer le filtre en position BY-PASS ou recirculation.

Si vous n'avez pas ces options, retirer les grilles ou cartouches du filtre avant de commencer le traitement.

3. Noter le niveau d'eau avant le traitement.

4. Utiliser le COLMATEUR DE FUITES à raison d'un litre pour 60000 litres d'eau.

Fuite sur les parois et le fond du bassin : verser directement dans le bassin au plus près de l'endroit où se situe la fuite, s'il est possible de la localiser. Vous pouvez également en verser dans les skimmers.

Fuite dans les tuyauteries : verser directement dans les skimmers. A l'aide du balai aspirateur aspirer afin de bien mélanger uniformément.

5. Attendre une demi-heure, puis mettre en recirculation durant 8 heures minimum.

6. Reprendre le traitement habituel 24 heures plus tard. La baignade peut également reprendre 24 heures après l'ajout du produit. En fonction de vos observations, une deuxième application peut être nécessaire.

Attention !

NE PAS UTILISER pour la réparation des membranes d'étanchéité (liner).

NE PAS UTILISER si la fuite représente plus de 1 m³ d'eau par jour, soit environ 20 mm pour un bassin de 5 x 10 m. Les fuites plus importantes nécessitent des interventions plus lourdes.

NE PAS UTILISER sur des pièces d'eau équipées de jets non amovibles.

NE PAS FAIRE PASSER l'eau dans le filtre pendant l'opération.

ENLEVER la cartouche si le produit est utilisé dans un filtre à cartouche.

II est important que le pH de l'eau avoisine la valeur de 7,2.

5. AUTRES OPERATIONS IMPORTANTES

Introduction

Une fois que la piscine est en fonctionnement, que tous les systèmes et appareils fonctionnent correctement, que l’eau est cristalline et sûre pour les baigneurs, il ne reste plus qu’à expédier la formalité la plus facile, et celle qui est le plus souvent oubliée aussi : l’entretien.

Autres opérations à effectuer régulièrement

Conserver un niveau d’eau correct dans la piscine. Cet aspect est particulièrement important pour les installations qui ne sont pas équipées d'un régulateur de niveau automatique.

Lors d’un ajout d’eau dans la piscine, analyser les valeurs de pH et de désinfectant et les corriger, si nécessaire.

Vérifier l’état de fonctionnement et entretenir les doseurs de chlore et de manière générale les appareils de régulation et de contrôle. Dans ce cas, il est conseillé d’effectuer des relevés hebdomadaires des électrodes et de procéder à leur calibrage lorsque c'est nécessaire.

Même si l’entretien est correctement effectué, il se peut que l’eau se colore ou que des dépôts calcaires se forment sur les parois. Le tableau ci-dessous reprend quelques conseils qui permettent de résoudre les problèmes les plus fréquemment rencontrés.

6. PROBLEMES, CAUSES ET SOLUTIONS

PROBLÈME

CAUSES

SOLUTION

L’eau est trouble.

Mauvaise filtration. pH élevé. Excès de déchets organiques.

Effectuer un contre-lavage du filtre. Ajouter un floculant, à raison de 1 litre par 100 m3 d’eau. Diminuer le pH, pour qu’il se situe entre 7,2 et 7,6. Si cela ne fonctionne pas, effectuer une chloration-choc avec des granulés de dichlore.

L’eau est verte.

Présence d’algues vertes.

Éliminer les algues en brossant. Corriger la valeur du pH (entre 7,2 et 7,6) et effectuer un traitement de choc. Ajouter un floculant et filtrer sans arrêt pendant deux jours. Ajouter ensuite une double dose d’algicide dans l’eau.

L’eau est brunâtre.

Présence de fer ou de manganèse qui se colore lors de l’ajout du désinfectant. Ce phénomène est fréquent lors de l’utilisation d’eau de citerne.

Appliquer le même traitement que pour une eau verte. Par précaution, ajouter de l’Antical Super après avoir ajouté de l’eau ou utiliser une autre eau pour remplir la piscine. Une autre solution consiste à augmenter le pH et le floculant. Laisser décanter et ramasser les dépôts à l’aide d’un nettoyeur de fond. Ensuite, normaliser le pH.

Les éléments métalliques sont rouillés.

pH trop faible.

Augmenter le pH à l’aide d’un produit prévu à cet effet.

Odeur de chlore et irritation des yeux et des muqueuses.

Taux élevé de chlore combiné (chloramine) dans l’eau. Mauvais pH.

Analyser le pH et le corriger (valeurs de consigne : 7,2 – 7,6). Effectuer un traitement de choc pour diminuer les niveaux de chloramines.

Les parois et le fond de la piscine sont glissants ou verts.

Dépôt d’algues.

Corriger la valeur du pH entre 7,2 et 7,6. Verser du trichlore en granulés directement sur les tâches (sauf pour les piscines avec liner). Après 15 minutes, brosser et aspirer les dépôts avec l’aspirateur.

Il y a une tâche sombre au niveau de la ligne de flottaison.

Accumulation de graisses et d’huiles à ce niveau.

Utiliser le dégraissant non moussant pour parois d’AstralPool à l’aide d’un chiffon ou d’une éponge. Diminuer le niveau d’eau pour que le produit soit plus efficace. En cas de dépôts calcaires, utiliser un produit anticalcaire puissant.

Présence de dépôts calcaires.

Eau dure et un pH élevé, ce qui entraîne la formation d’un dépôt de calcaire.

Effectuer une floculation dans le bassin de la piscine en ajoutant un floculant liquide. Ramasser le dépôt à l’aide du nettoyeur de fond et rectifier le pH. Par précaution, on peut ajouter de l’Antical Super au début de la saison pour éviter les dépôts.

Il y a des tâches sur les parois.

Présence d’ions métalliques.

Il faut vider la piscine et nettoyer les tâches avec un produit anticalcaire puissant.

7. Nettoyage des cartouches Weltico C2 sans ame

Fréquence de nettoyage d'une cartouche

Le nettoyage s'effectue en moyenne une fois par mois, selon le taux d'utilisation de la piscine et la taille du filtre choisi.

Durée de vie d'une cartouche

La durée de vie de la cartouche est d'environ deux saisons, selon l'utilisation et la fréquence de nettoyage.

Méthode de nettoyage d'une cartouche de filtre de piscine

Le nettoyage des cartouches Weltico C2 sans ame se fait au jet d'eau et à la brosse souple.

En cas de fort encrassement de la cartouche ou d' entartrage, faire tremper la cartouche dans une solution de détergent ou détartrant pour filtre, pendant 2 heures.

Il est conseillé d'utiliser un jeu de deux cartouches pour éviter d'immobiliser le filtre pendant l'opération de nettoyage.

La cartouche inutilisée doit être rangée propre ou stockée dans une cuve à cartouche remplie de produit de nettoyage.

8. Nettoyage de la cartouche Weltico C2 avec ame non démontable

Fréquence de nettoyage d'une cartouche

Le nettoyage s'effectue en moyenne une fois par mois, selon le taux d'utilisation de la piscine et la taille du filtre choisi.

Durée de vie d'une cartouche

La durée de vie de la cartouche est d'environ deux saisons, selon l'utilisation et la fréquence de nettoyage.

Méthode de nettoyage d'une cartouche de filtre de piscine

Le nettoyage des cartouches Weltco C2 avec ame ou autre  se fait au jet d'eau et à la brosse souple.

En cas de fort encrassement de la cartouche ou d' entartrage, faire tremper la cartouche dans une solution de détergent ou détartrant pour filtre, pendant 2 heures.

Il est conseillé d'utiliser un jeu de deux cartouches pour éviter d'immobiliser le filtre pendant l'opération de nettoyage.

La cartouche inutilisée doit être rangée propre ou stockée dans une cuve à cartouche remplie de produit de nettoyage.

FONCTIONNEMENT DE LA PISCINE

CHAUFFAGE DE L’EAU

FONCTIONNEMENT INTERNE DES POMPES A CHALEUR

Emplacement de la pompe à chaleur dans le circuit hydraulique

Fonctionnement interne

  • L’évaporateur est chargé d’un gaz frigorifique.
  • Le ventilateur s’active.
  • L’air ambiant passe par l’évaporateur.
  • Le gaz frigorifique se charge en calories récupérées dans l’air ambiant.
  • Le compresseur comprime le réfrigérant en élevant la température.
  • L’échangeur transfère la chaleur du réfrigérant à l’eau.
  • La valve d’expansion change l’état du réfrigérant et le transforme en gaz très froid qui est réinjecté dans l’évaporateur.
  • Le cycle recommence.

FILTRATION DE L’EAU

1. Le pH de l'eau de la piscine

Le pH

Le pH est le degré d’acidité de l’eau. Les taux de pH sont compris entre 0 et 14, le taux 7 correspondant au degré neutre, les taux entre 0 et 7 à des degrés acides et entre 7 et 14 à des degrés alcalins. Les taux habituels dans une piscine sont compris entre 6,8 et 8,4.

Pourquoi le pH est-il important ?

“LE TAUX IDÉAL DU PH DANS UNE PISCINE DOIT ÊTRE SITUÉ ENTRE 7,2 ET 7,6”. Avant il était conseillé de maintenir dans l’eau une quantité de chlore résiduel suffisante pour la destruction des bactéries. Mais ce chlore n’agira efficacement comme bactéricide que quand l’eau où se dissoudra aura un pH compris entre 7,2 et 7,6.

Si vous voulez donc détruire les bactéries, il faut maintenir le pH au taux indiqué. D’autres éléments obligent à maintenir le pH correctement. S’il est supérieur à 7,6 le calcaire de l’eau est visible, trouble l’eau et lui donne un aspect laiteux, obturant rapidement le filtre et s’accrochant aux parois et aux accessoires. Si le taux de pH est inférieur à 7,2. l’eau est corrosive produisant des irritations des yeux et des muqueuses nasales et pouvant même détruire les parties métalliques de l’installation de filtration.

Il apparaît donc que la qualité de l’eau d'une piscine dépend beaucoup du taux du pH.

2. Principe de fonctionnement de la filtration de la piscine

La Filtration

La filtration est seulement une partie du travail à réaliser pour maintenir l’eau de la piscine propre. Elle est inséparable du traitement chimique car l’un ne va pas sans l’autre pour obtenir le résultat escompté. On généralise l’idée, en achetant une installation que la machine fera tout, ce qui lui donne l’appellation de "dépurateur", alors qu’il ne s’agit que d’un filtre. La dépuration consiste en une parfaite conjonction des deux traitements, le physique et le chimique.

Principes de fonctionnement 

 

L’eau est aspirée du fond de la piscine par la bonde de fond (1) et à la surface par les skimmers (2) et arrivé au filtre (5) par des conduits séparés équipés chacun de vannes (3). L’eau filtrée est ensuite refoulée à la piscine par les bouches de refoulement (6). Ces bouches de refoulement sont installées du côté opposé des skimmers et de la bonde de fond renouvelant ainsi toute l’eau de la piscine. Le filtre proprement dit comprend la charge de sable silice au travers de laquelle circule l’eau dans le sens descendant, retenant ainsi les matières en suspension dans l’eau.

Quand le cycle de filtration fonctionne parfaitement et au bout d’un certain temps, il est nécessaire de laver le filtre car le sable est obstrué par les saletés qui empêchent l’eau de passer. Quand la pression dans le filtre est supérieure à 1,3 Kg/cm², il est nécessaire d'effectuer un lavage. Le lavage à contre courant permet d’inverser le sens de circulation de l’eau dans le filtre et ainsi les impuretés sont rejetées dans l’égout. En appliquant ces informations, le fonctionnement ne doit poser aucun problème.

3. LE CHLORE DANS L'EAU DE LA PISCINE OU DU SPA

Le chlore

Normes légales :

Les réglementations sanitaires en vigueur préconisent le taux de chlore libre dans l’eau des piscines compris entre 0,20 et 0,60 milligrammes par litre. (On dit aussi – c’est identique- que le contenu de chlore libre est de 0,2 à 0,6 ppm- parts par million). Ce que nous appelons chlore libre ou résiduel.

Dans l’eau, même après la filtration, il reste un certain nombre d’ennemis invisibles qu’il faut détruire.

Pour cette destruction, il faut une quantité déterminée de chlore qui agit sous forme d’acide chlorhydrique. Le chlore ajouté au dessus du taux nécessaire pour détruire les bactéries et oxyder la matière organique reste libre dans l’eau sous la forme d’acide hypochloridique dans l’attente d’agir contre quelques ennemis bactéries, matières organiques, etc… qui sont introduits à nouveau dans l’eau soit par le baigneur, soit par les agents atmosphériques : vent, pluie, etc… ou par une autre cause.

Le chlore qui reste dans l’eau sous forme d’acide hypochloridique dans l’attente d’agir, apporté au dessus des nécessités immédiates, s’appelle chlore libre ou résiduel.

4. QU'ARRIVE-T-IL A VOTRE EAU DE PISCINE ?

Logiquement c’est la première question à se poser. Avant, la plupart des piscines ne disposaient pas d’installation de dépuration. Elles étaient simplement remplies d’eau propre et après quelques jours, quand l’eau avait un aspect désagréable, elles étaient vidées, nettoyées et remplies à nouveau. Cela,sans aucun doute, présentait divers inconvénients : gaspillage d’eau, insalubrité de la piscine et bain peu agréable dû à une insuffisante transparence de l’eau. La société actuelle exige : économie, hygiène et commodité. Pour ces raisons, nous devons équiper les piscines des installations et traitements appropriés.

Quand la piscine est remplie avec de l’eau du réseau public ou d’un puits, généralement, nous pouvons observer qu’elle est propre mais son exposition au soleil et à l’air produit les deux phénomènes suivants :

1. L’eau se contamine des microorganismes de l’atmosphère, plus ceux introduits par les baigneurs et, en ne s’oxygénant pas, les parasites se reproduisent dans la piscine en formant des algues. Cette formation de vie est favorisée par la température ambiante élevée qui accompagne généralement le traitement de la piscine (l’été dans les piscines découvertes, chauffage dans les piscines couvertes). L’eau prend alors une coloration verte.

2. L'air et la pluie introduisent dans l'eau des quantités de poussières, terre et feuilles qui la trouble.

L’introduction de ces deux éléments dans l’eau donne le résultat suivant en très peu d’heures ou en quelques jours : une piscine pas du tout hygiénique et désagréable au bain.

Le moyen de combattre ces deux problèmes est le suivant :

TRAITEMENT  PHYSIQUE :

Il faut maintenir dans l'eau une quantité de désinfectant (chlore, brome, oxygène...) suffisante pour que les bactéries et microorganismes introduits puissent être détruits de suite. Le chlore est le plus utilisé.

TRAITEMENT CHIMIQUE :

Il faut équiper la piscine d'un filtre que par l'intermédiaire d'une pompe retiendra toutes les matières en suspension dans l'eau.

5. LE SYSTEME DE FILTRATION A BASE DE CARTOUCHES

Filtre à cartouche

Ce filtre à cartouche, comme son nom l'indique, contient une cartouche (ou plusieurs) traversée par l'eau à filtrer. Ces cartouches sont réalisée à partir de plusieurs médias filtrants. Les plus courants sont le papier et les tissus synthétiques (dacron) ou de type filamentaire. Il existe ainsi plusieurs finesses de tissage du média filtrant ; les seuils les plus courants en piscine s'étagent entre 20 et 50 microns. Le corps du filtre est en inox ou en ABS. Un filtre à cartouches trouve son meilleur emploi dans des cas bien définis. Parmi ceux-ci, il peut être privilégiés dans les cas où la place disponible est très réduite ou encore quand le volume à filtrer est inférieur à 30 m3 (ce qui en fait un excellent système pour une piscine hors-sol). Il est aussi apprécié lorsque l'approvisionnement en eau pose un problème car si le lavage des cartouches nécessite du travail, cette opération en nécessite que très peu d'eau. Un bassin peu sujet aux importantes salissures, comme une piscine intérieure, peut aussi se voir adjoindre un filtre à cartouches. Une cartouche a une durée de vie d'une ou deux saisons et le prix d'achat du système reste très abordable. Comme le filtre à diatomées, il ne convient pas dans le cas d'une eau très calcaire.

Le fonctionnement

La longévité d'une cartouche oscille entre 500 et 2 000 heures de filtrations suivant la taille mais également suivant sa qualité. Cela équivaut à environ une cartouche par saison de baignade. Dans le dessein de prolonger la durée de vie des cartouches et d'éviter un colmatage rapide, il est plus judicieux d'utiliser un jeu de 2 cartouches. Lorsque l'on change de cartouche, celle que l'on vient de rincer au jet d'eau sera placée dans un seau d'eau de 10 litres dans lequel est versé un litre une solution de détartrant de filtre. Il est avisé de choisir un produit liquide qui combine le détartrage et le dégraissage. Lors du changement de cartouche suivant, la précédente sera d'abord abondamment rincée avant l'utilisation de la cartouche de rechange. Les cartouches peuvent préserver leur blancheur originelle.

Les avantages et les inconvénients

Pour ce qui est atouts, il en existe toute une liste. En premier lieu, le prix à investir est relativement faible si l'on considère les capacités de ce type de filtre. Le coût d'exploitation est également moyen. Le filtre est un appareil qui prend très peu de place. Par ailleurs, il possède de couvrir une surface importante de filtration dans un volume. Sa finesse de filtration est étonnante à savoir 5 à 20 microns pour le végétal et 20 à 40 microns pour le synthétique. Cet accessoire est également lavable plusieurs fois à la main ou en machine. En ce qui concerne les inconvénients, la vitesse de traitement est relativement lente. Le filtre à cartouches ne peut pas être utilisée avec certains produits et il est également inadapté aux eaux qui sont trop calcaires. Le coût des cartouches quant à lui est assez conséquent.

6. LE SYSTEME DE FILTRATION D'EAU DE A BASE DE DIATOMEE

Filtre à diatomée

Les diatomées sont des résidus fossilliaires (fossiles) d'algues marines ou d'eau douce qui ont la particularité d'être poreux. Les diatomées se présentent sous la forme d'une poudre blanche très fine, aussi désignée sous le nom de diatomite (on parle ainsi de filtre à diatomite). Le principe de fonctionnement de la filtration par diatomées est le suivant : on tend une membrane en tissu synthétique (polyester ou nylon) pour obliger l'eau devant être filtrée à traverser celle-ci. Si l'on ne mettait pas de diatomées en oeuvre, cette toile servirait de filtre. En fait, on introduit dans l'eau à filtrer une quantité de diatomées qui se met en suspension et qui sera arrêtée par la membrane. Compte tenu du très faible poids spécifique des diatomées, celles-ci se répartissent uniformément sur la toile car la moindre différence d'épaisseur provoque un courant préférentiel ; celui-ci entraîne un peu de matière qui, en se déposant, égalise le débit. La totalité de la charge se déposant uniformément, l'eau à traiter traverse cette couche (d'épaisseur 1 à 2 mm) et se débarrasse des impuretés qu'elle contient. Lorsque cette charge est totalement polluée, on inverse le courant et on renvoie la charge et les impuretés vers l'égout, on remet ensuite une charge neuve (environ 3 litres par m2 de surface filtrante). Les avantages du filtre à diatomées sont une excellente finesse de filtration (les particules de 5 microns ou moins ne le traversent pas, rappelons donc que l'utilisation d'un floculant dans ce cas, outre qu'elle est inutile, conduit à un colmatage immédiat !), un faible encombrement et une consommation d'eau réduite. Toutefois, ses détracteurs mettent en avant son prix d'achat ainsi que le prix du filtre et de la diatomite à changer fréquemment. Ainsi, la finesse de filtration proposée séduit ceux que d'assez fréquentes opérations de nettoyages ne rebutent pas et qui n'ont pas une eau trop calcaire.

Profiter de chaque minute passée dans sa piscine sans avoir d'autres soucis que de se faire plaisir. Tout cela est tout à fait possible dans la mesure où l'on a veillé spécialement à ce que la piscine soit bien équipée. Pour ce qui est du dispositif de filtration, la sélection peut être fixée entre quelques types dont le filtre à diatomites appelé également filtre à diatomées.

Le filtre à diatomites

Ceux qui sont exigeants quant à la qualité de l'eau de leur bassin seront comblés par le filtre à diatomées. Ce dernier garantit une excellente finesse de filtration. Son prix s'échelonne entre 450 à 3 900 euros. Le plus gros inconvénient réside dans le fait qu'il doit être nettoyé toutes les semaines. Il est possible de dire qu'il s'agit du nec plus ultra en terme filtration. En effet, l'eau est filtrée au travers d'un gâteau d'algues microscopiques broyées que sont les diatomites. Il ne faut surtout pas oublier que ce type de filtration occasionne un coût élevé additionné d'un entretien contraignant : son utilisation est plutôt réservé aux professionnels.

Les diatomites : il s'agit de résidus fossilifères d'algues marines ou d'eau douce. Ils possèdent la particularité d'être poreux. Les diatomées se découvrent sous la forme d'une poudre blanche qui est très fine.

Le principe de fonctionnement

L'on pourrait être tenté de croire qu'il est compliqué. Une membrane en tissu synthétique (en polyester ou en nylon) est tendue. Cela oblige l'eau qui doit être filtrée à traverser la membrane. Dans le cas où l'on n'utilise pas de diatomées, la toile fait alors office de filtre. Une certaine quantité de diatomées est introduite dans l'eau à filtrer. Cette dernière se met en suspension et sera alors stoppée par la membrane. Si l'on considère le très faible poids des diatomées, celles-ci possèdent la capacité de se répartir de manière uniforme sur la toile en sachant que la moindre différence d'épaisseur peut occasionner un courant préférentiel. Il entraîne un peu de matière qui ajuste le débit lorsqu'il se dépose. Du fait que la totalité de la charge se dépose uniformément, l'eau qui doit être traitée traverse une couche dont l'épaisseur est de un à deux millimètres. Elle est ensuite débarrassée des souillures qu'elle a renfermées. Une fois que la charge est entièrement polluée, le courant est inversée et la charge ainsi que les impuretés sont renvoyées vers l'égout. C'est à ce moment que l'on peut mettre en place une nouvelle charge.

Les avantages et les inconvénients

L'atout principal réside certainement dans le fait que le filtre à diatomées assure une finesse de filtration sans pareille. Il faut savoir que même les particules de cinq microns ne peuvent pas le traverser : cela corrobore le fait que l'utilisation d'un floculant est inutile et peut en plus occasionner un colmatage immédiat. Il faut également savoir que le filtre à diatomées prend très peu de place et sa consommation en eau est relativement faible. Il faut également noter que la finesse de filtration offerte est parfaite pour ceux que les opérations de nettoyage fréquentes ne rebutent pas et qui n'ont pas une eau trop calcaire. Du côté des inconvénients, le filtre à diatomites limite l'utilisation de certaines catégories de produits de traitement telles que les anti-algues. Par ailleurs, les diatomites doivent être régulièrement remplacées et les diatomées usagées doivent également être évacuées. Pour assurer la propreté de la piscine, le filtre à diatomées est un instrument d'une grande efficacité. Il offre la possibilité de savourer pleinement tous les instants de baignade dans une eau limpide et débarrassée de toutes les impuretés.

7. LE SKIMMER OU L'ECUMEUR EST UN PREMIER EQUIPEMENT DE FILTRATION

Le skimmer ou écumeur

C'est un équipement à sceller en paroi ou flottant sur certaines piscines hors sol. Il dispose d'un panier facile d'accès qui récupère les feuilles, insectes ou gros débris. C'est le premier organe de la filtration qui évite à la pompe de filtration d'être colmatée par les gros débris.

Le volet de skimmer est une pièce importante qui permet au skimmer une aspiration sans retour des débris en surface de l'eau, avant qu'ils ne soient trop imbibés et se retrouvent au fond de la piscine. Les débris retenus dans le skimmer ne peuvent pas retourner dans la piscine, même lorsque le filtration est arrêtée ou lorsque que le niveau d'eau baisse par évaporation.

Le ou les skimmers doivent toujours être bien positionner pour un rendement maximum. Il est préférable d'avoir des skimmers positionnés face au buses de refoulement.

Le minimum de rendement d'un skimmer est d'environ 6 à 7 m³/h avec un maximum à 10 M³/h. L'équilibre entre le système de filtration et skimmer est essentiel pour une bonne filtration.

Calcul du nombre de Skimmer pour une piscine.

La manière la plus simple de trouver le nombre de Skimmer nécessaire pour une piscine est de calculer la surface de la piscine.  On donne comme principe simple, 1 skimmer pour 25 m² de surface. Cette valeur permet de ne jamais être en défaut d'écumage de surface.

Sinon, les valeurs  suivantes permettent de choisir le nombre de Skimmer : 

Tableau pour choix du nombre de skimmer

Diamètre en sortie

Surface d'écumage maximum

Débit recommandé

50 mm ou 1'' 1/2

32 m²

6 à 8 m³/h

63 mm ou 2 ''

36 m²

8 à 10 m³/h

Le bon fonctionement d'un Skimmer  se situe entre ces valeurs. Un débit trop faible nuit au travail d'écrémage normal et un débit trop faible crée un excès de pertes de charge.

Dans un Skimmer, le niveau d'eau de la surface de la piscine doit  être au 2/3.  Un manque d'eau dans un skimmer peut provoquer un désarmorçage de la pompe de filtration, par apsiration d'air.

Lorsque l'on installe plusieurs Skimmers dans une piscine, la différence de niveau entre les Skimmers ne doit pas dépasser 1 cm.

8. LA BONDE DE FOND

La Bonde de Fond

La bonde de fond est située au plus bas de la piscine. Elle n'est pas obligatoire , certaines piscines en sont dépourvues, telles que les piscines desjoyaux.  Il y a nécessité dans ce cas, d'utiliser une pompe vide cave pour vider la piscine.

La vitesse maximum d'aspiration est de 0,6m/s . Le débit est inférieur à 15 m3/h pour des canalisation à 2 " et  7 à 8 m3/h pour des canalisation en 1 " 1/2. 
Il est conseillé d'utiliser des grilles anti-vortex pour éviter les effets de succion. 

9. Buses de refoulement à jet orientable

Buse de refoulement

Les buses de refoulements permettent la réinjection de l'eau propre issue du filtre à sable, à cartouche ou à diatomée, dans la piscine.

Les rotules permettent de diriger les jets vers la surface de la piscine, de manière à créer un mouvement en surface de la piscine. Ce mouvement ou petite vague entraine les impuretés et la pollution exterieure vers les skimmers. 

10. LA PRISE BALAI

La prise balai

Cette prise balai n'est pas obligatoire, mais elle permet la connexion d'un balai manuel de nettoyage ou un robot hydraulaique en aspiration ou surpression.

Elle doit être installée sur la partie médiane de la piscine. Son débit doit être de 3 à 4 m3/h.

Son positionnement par rapport à la surface de la piscine ne doit pas excéder 30 cm, pour faciliter le branchement des robots de nettoyage. 

 

11. Le fonctionnement de la filtration de l'eau d'une piscine ou d'un spa

Filtre à sable

Les filtres à sable sont efficaces, peu onéreux et d'un emploi simple, ce qui explique qu'ils représentent la grande majorité du marché. Un filtre à sable repose sur un système très simple composé des éléments suivants :

  • un corps généralement en polyester armé,
  • une tuyauterie d'arrivée d'eau à filtrer,
  • un collecteur répartiteur d'eau filtrée avec sa tuyauterie,
  • une vanne multivoie permettant la filtration, le lavage du filtre, son rinçage, l'isolation, le by-pass de la filtration et la vidange du bassin,
  • un orifice de visite pour le chargement de la charge filtrante ou son extraction lors du renouvellement.

La masse filtrante est constituée de silice pure ayant une granulométrie constante. En général, une seule granulométrie est mise en oeuvre compte tenu de la qualité actuelle des eaux de captage. Il est possible de mettre d'abord une couche de silice de granulométrie moyenne (grain de riz) puis la couche filtrante de granulométrie 0,4 à 0,6 mm. Le sable doit être le plus pur possible car il contient du calcaire ou quelques minéraux que se soit, ceux ci se dissolvent et se fixent sur les parois du bassin.

Le seuil de filtration d'un filtre à sable est de l'ordre de 25 microns, ce qui est largement suffisant pour obtenir une eau limpide et brillante. Plus ce seuil diminue, plus le colmatage augmente. Naturellement, ce colmatage a des limites. Dès que le seuil de colmatage est atteint, c'est à dire lorsque la pression a augmenté de 0,5 bar, il faut laver le filtre à contre-courant. Le seuil de filtration peut aussi être abaissé dès le départ si l'on emploie un produit floculant spécial : le floc se présente le plus souvent sous la forme de cartouches qui se placent dans le skimmer : elles se dissolvent alors lentement et les particules viennent se fixer dans le sable. D'un maniement plus délicat, le floculant liquide donne aussi d'excellents résultats. En matière de dimensions, celle du filtre est calculée selon la taille du bassin, la pollution à laquelle il est soumis et la taille de la pompe. Un filtre surdimensionné, plus cher à l'achat, peut permettre de consommer moins de produits de traitement et d'espacer les lavages, mais si la pompe n'est pas assez puissante, il s'encrassera trop rapidement.

Le fonctionnement

Etant sans aucun doute le filtre le plus utilisé dans la filtration des piscines, le filtre à sable doit offrir une bonne qualité de filtration. Grâce à l'utilisation d'un floculant, la taille des éléments indésirables à filtrer peut descendre jusqu'à dix microns. L'utilisation de ce système ainsi que son entretien sont d'une grande simplicité tout en permettant d'effectuer des économies. Ceci, grâce à sa vanne 6 voies. La cuve remplie de sable et la vanne, formant le filtre à sable, oeuvrent toujours en association avec une pompe de filtration. Si le filtre est mis en marche en mode de fonctionnement standard (position filtration sur la vanne), l'aspiration de l'eau de la piscine s'effectue par la pompe. Elle passe ensuite par la vanne qui oriente la direction de l'eau vers un diffuseur situé en haut de la cuve du filtre. L'eau est alors filtrée par les grains de sable qui retiennent les particules indésirables, passe dans les crépines sur le bas de la cuve pour retourner dans la vanne qui l'oriente vers les buses de refoulement.

Comment bien choisir son filtre à sable ?

Le choix de la filtration à sable adéquate à son bassin relève de deux étapes : le choix de la pompe de piscine puis le choix du filtre à sable.

Le choix de la pompe de piscine

Ce sera le volume d'eau de la piscine qui déterminera le dimensionnement de la filtration. Dans des conditions d'utilisation normales, songer à porter son choix sur un système apte à traiter la totalité de ce volume en six heures tout au pus.

Le choix du filtre à sable

Sa capacité sera fonction de la surface de filtration (diamètre du filtre). Pour un filtre à sable, en effet, la vitesse de l'eau tournera autour de 50 m³/h. Il en découle que le diamètre du filtre définira un débit maximum en m³/h, qu'il faudra respecter. Le système de pompe choisi sera associé à un filtre d'une capacité de filtration se trouvant être supérieure ou égale au débit de la pompe. Parallèlement, la qualité de la filtration sera déterminée par la hauteur de la charge filtrante : plus nombreuses et/ou importantes sont les couches de sable traversées par l'eau, plus la filtration sera efficace car la quantité d'impuretés retenues s'en trouvera augmentée. 

Diamètre du filtre

Quantité de sable en Kg

400 mm

60

450 mm

70

500 mm

85

600 mm

100

650 mm

125

750 mm

265

800 mm

275

900 mm

375

12. LE TRAITEMENT ET LA DESINFECTION DE L'EAU DE PISCINE

Le traitement et la désinfection de l'eau de piscine

L'eau de piscine est incontestablement sujette à une contamination et à une dégradation liées à l'action :

  • Du soleil,
  • Des germes présent dans l'air, et ceux qui sont apportés par les animaux,
  • Des humains,
  • Des algues, ainsi que les différents dépôts en bordure et fond de bassin.

Cette accumulation provoque une eau impure. Ainsi pour que l'eau de piscine reste saine et claire, elle doit donc être traitée et désinfectée quotidiennement pour détruire les bactéries, et stopper la prolifération des algues.

La filtration de l'eau :

Le traitement physique ou mécanique est une étape indispensable de la désinfection de l'eau de piscine, elle permet d'éliminer toutes les impuretés. Dès lors ou l'on sait qu'un traitement physique performant résout 80% des problèmes de traitement de l'eau, on comprend mieux pourquoi une piscine doit impérativement être équipée d'un système de filtration efficace. La filtration de l'eau de piscine a pour but d'éliminer toutes les particules, comme :

  • Les matières colloïdales qui trouble l'eau
  • Les impuretés qui sont liées a la pollution aérienne (pollen, feuilles, insectes)
  • Les impuretés humaines (acides aminés en provenance de la transpiration)

Toutes ces particules sont retenues par le système de filtration ( filtre à sable, filtre à diatomées ou filtre à cartouches). En effet une filtration efficace élimine une partie considérable des matières organiques ce qui permet de diminuer la quantité de produits désinfectant à ajouter dans l'eau de votre piscine.

La technique de filtration est caractérisée par :

La coagulation :

Les fines particules présentes dans l'eau sont chargées d'électricité négative, elles restent donc séparés. Pour qu'elles puissent se rapprocher il faut les rendre électriquement neutres. On utilise pour cela des réactifs contenant des ions d'aluminium injectés près de la pompe de circulation.

La floculation :

Après la coagulation les particules sont agglomérées pour pouvoir être retenues par le filtre. Dans l'eau les ion d'aluminium vont réagir pour former de l'hydroxyde d'aluminium, précipité volumineux appelé "floc". Ce phénomène fait intervenir des ions bicarbonates. C'est la raison pour laquelle le TAC doit être supérieur a 10°F. La réaction libère du gaz carbonique qui abaissera légèrement le PH. De plus le "floc" se forme dans une zone de pH bien déterminée, au delà de 7,5 à 7,6 la précipitation n'est plus totale et on gaspille une partie du floculant.

Le filtre d' eau de piscine :

3 familles de filtres :

Les filtres à diatomée

Les filtres à sable

les filtres à cartouches

Le floculant est à proscrire dans les filtres à diatomées. Le floculant provoquerait un colmatage immédiat du filtre à diatomée. Un nettoyage complet du filtre à diatomée serait nécessaire pour le rendre de nouveau opérationnel.

Conseil :

Pour connaître le nombres d'heures de filtrations nécessaires, l'expérience autorise l'application d'une formule empirique. Il faut diviser par 2 la température de l'eau de votre piscine et rajouter 1 pour calculer le nombres d'heures de filtration.

Exemple : L'eau de la piscine est a 24°C:

24/2 = 12 + 1= 13, le temps de filtration nécessaire pour une eau a 24°C est de 13 heures pas jour. Si la température de l'eau dépasse 28°C , il est conseillé de laisser fonctionner la filtration tout le temps.

L'équilibre de l'eau de piscine :

Cet équilibre tourne autour de 3 axes :

La dureté,

L'alcalinité,

Le pH.

De cet équilibre dépend la qualité de l'eau de la piscine mais aussi de la durée de vie et l'efficacité de vos installations. Il faut donc, en fonction d'un TH connu et d'un pH souhaité, déterminer le TAC d'équilibre de l'eau, ou, connaissant le TAC et le TH, déterminer le pH d'équilibre.

Dureté de l'eau de piscine :

La dureté de l'eau est représentée par son TH (Titre Hydrotimétrique) exprimé en degrés français(°f),c'est la concentration en sels de calcium et de magnésium. Dans une eau de piscine le TH idéal se situe entre 10 et 20° F. Au delà de 30° F il est souhaitable d'installer un adoucisseur d'eau. En dessous, il faut augmenter le TH. Une eau douce possède un TH compris entre 0 et 10°f, une eau dure au delà de 35°f. Un test simple a été inventé pour évaluer le titre hydrométrique, il suffit de se savonner les mains. Si on a des difficultés a éliminer le savon par rinçage, l'eau est douce. Si le savon ne mousse pas ou peu, l'eau est dure. Une eau trop douce aura tendance a être agressive et à entrainer de la corrosion au niveau des parties métalliques (filtres de piscine, pompes de piscine). Par contre une eau dure provoquera un entartrage des tuyauteries.

Alcalinité de l'eau de piscine :

L'alcalinité de l'eau est représentée par son TAC (Titre Alcalimétrique Complet), exprimé en degrés français (°f), c'est la fonction de la concentration en ions carbonates (CO3) et bicarbonates (HCO3). En général l'eau de piscine contient surtout du bicarbonates compte tenu de son PH et on assimile donc le TAC à la teneur de ces derniers. Le TAC caractérise le pouvoir tampon de l'eau, c'est à dire la capacité d'influence d'un produit acide ou basique sur le pH de l'eau. Plus le TAC est élevé, et plus il est difficile de faire varier le pH de l'eau. Le pH, TH et TAC sont directement liés par plusieurs relations qui permettent de définir pour un pH donné, les valeurs optimales de TH et du TAC.

  • TH multiplié par TAC = 400 à PHe = 7,2
  • TH multiplié par TAC = 300 à PHe = 7,3
  • TH multiplié par TAC = 200 à PHe = 7,5

On admet une marge de + 0,3 avant que l'eau ne deviennent agressive ou entartrante. Il est facile de maintenir le pH entre 7,2 et 7,8, cependant pour de meilleures conditions il est souhaitable de vous rapprocher d'un pH d'environ 7,2.

Le pH ou Potentiel Hydrogène de l'eau de piscine

Le pH ou potentiel hydrogène est directement lié à l'équilibre de dissociation de l'eau :

H20 <=> H+ + OH- avec [H+] x [OH-] = 10-14

  • L'ion H+ amène l&rsquoacidité,
  • L'ion H- amène la basicité.

Une eau pure, où la quantité d'ions H+ est égale à celle des ions OH-, est caractérisée par un PH de 7, appelé neutre.

Une eau naturelle aura un pH en fonction de la nature et de la quantité des sels dissous. On peut donc définir le caractère plus ou moins acide ou basique d'une solution par la mesure de son PH sur une échelle allant de 0 à 14.

  • Une eau est dite acide si son pH est inférieur à 7.
  • Une eau est dite basique si son pH est supérieur à 7.

Par exemple le jus de vinaigre ou de citron ont un pH compris entre 3 et 4, les larmes entre 7,2 et 7,4, l'extrait de javel à 12.

Le pH à respecter en piscine :

Une eau de piscine doit avoir son pH neutre ou très légèrement basique (de 6,9 à 7,7 d'après la réglementation). L'efficacité maximale des désinfectants est lorsque l'eau a un pH compris entre 7,1 et 7,4. Maintenu à cette valeur, la quantité de désinfectant nécessaire à l'entretien sera réduit considérablement.

Par exemple : à un pH de 7,0, la quantité de chlore libre est de 70%, alors qu'elle est de 20% à un pH de 8,0.

Le pH idéal étant celui qui est le plus proche possible du pH moyen du liquide lacrymal situé vers 7,4. Le liquide lacrymal est le désinfectant naturel de l'oeil, constituant les larmes. Il est très important de bien maîtriser ce paramètre car il a un effet très important sur :

  • l'activité des désinfectants,
  • l'irritation des yeux et de la peau,
  • la corrosion des installations métalliques,
  • l'activité des floculants (sulfates d'alumine..)
  • la précipitation des sels de calcium qui provoque l'entartrage des canalisations,
  • le développement des algues.

Modifier l'équilibre de l'eau

La correction du TAC :

Pour diminuer le TAC il faut détruire le bicarbonate par de l'acide chlorhydrique. Pour augmenter le TAC il faut ajouter du bicarbonate (16,8g/m3/°F) ou du carbonate si le pH de l'eau de piscine est trop bas.

La correction du TH

Si le TH est trop haut il faut installer un adoucisseur d'eau. S'il est trop faible on peut amener du calcium soit par adjonction de chlorure de calcium (environ 11g/m3/F°), soit par passage de l'eau sur un filtre à base de carbonate de calcium.

La correction du pH

Le pH de l'eau de la piscine peut être différent de celui de l'eau alimentaire. Au cours du fonctionnement de la piscine différents éléments peuvent modifier le pH :

  • Dégazage du gaz carbonique par agitation (jeux aquatiques),
  • influence des réactifs (coagulation, floculation, désinfectant),
  • dissolution du ciment ou des mortiers (joints de carrelage par exemple)

Pour diminuer le pH on utilise :

  • L'acide chlorhydrique: 1litre d'acide chlorhydrique à 20-22°B pour 100m3 d'eau fera diminuer le pH de 0,3 unités.
  • Le sulfate d'acide de soude: 1kg de sulfate acide de soude pour 100m3 fera diminuer le pH de 0,1 unités.
  • Le gaz carbonique injecté sous pression (solution la plus fiable en terme de résultat).

Attention à la manipulation de ses produits.

Pour augmenter le pH on utilise :

Le carbonate de soude essentiellement: 1kg de carbonate de soude pour 100m3 d'eau fera augmenter le pH de 0,15 unités, pour une eau dont le TAC est compris entre 15°F et 20°F.

Retour en haut de page

Nos conseils